Visualiser la vidéo du débat Présidentiel 2013 de l’IPFPC...

Ma Vision



En cette période de changements exigeants que nous traversons, l’Institut doit commencer à reconnaître la nécessité d’effectuer ces propres changements internes. Lorsque je me suis impliquée comme activiste syndicale il y a plusieurs années, je l’ai fait autant pour changer l’Institut que l’employeur. Les gouvernements changent régulièrement leur façon d’opérer, que ce soit en modifiant les règles, les lois ou la structure des ministères et agences. L’Institut doit rester vigilant dans sa quête de consultation et de promotion de nos points de vue. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes de mes idées au sujet de l’avenir de notre syndicat.

Un futur dans le respect de l’environnement et de nos ressources

Le gaspillage des ressources de notre planète est révolu! L’Institut, tout comme beaucoup d’autres organismes, a adopté un changement d’attitude face à ce défi mais il reste tant à faire. Penser environnement implique un changement de culture. Je crois, pour ma part, que non seulement c’est bon en termes d’économies de nos cotisations syndicales mais en bout de ligne, l’environnement en sort également gagnant. Pour ce faire, il faut repenser l’ensemble de nos activités et questionner les besoins de l’organisation au niveau des voyages, des objets promotionnels, de la quantité d’imprimerie et des multiples envois postaux. Je m’engage personnellement à être redevable de nos actions et des progrès à accomplir à ce niveau. Nous devons aussi nous assurer que les technologies dont nous avons besoin pour rester en phase avec nos membres sont en place. Cela permettra d'augmenter notre capacité de communiquer avec nos membres de manière plus diversifiée et efficace.

Imputabilité et responsabilité fiscale

Je crois fermement en l’imputabilité fiscale et morale de la part de vos élus. J’utilise les fonds de l’Institut de façon intègre, et je m’attends à ce que mes collègues fassent de même. Les cotisations des membres devraient toujours être utilisées pour les membres. Les sommes dépensées à cette fin sont des sommes bien dépensées. Il est toutefois nécessaire d’avoir un système en place pour être à l’affut des abus. J’appuie la création d’un forum autre que l’AGA pour permettre aux élus de répondre aux préoccupations des membres sur tous les aspects de l’imputabilité. De plus, je crois que l’Institut devrait considérer un système de contrôle plus rigoureux des dépenses reliées à l’hospitalité, afin d’assurer le suivi clair et transparent de l’utilisation des cotisations des membres. Cela coûte de l’argent d’opérer de façon efficace, mais nous devons être plus ouverts sur la façon dont nous utilisons vos cotisations !

Visibilité Nationale

En tant Présidente, j’ai l’intention de pousser l’Institut comme jamais auparavant dans toutes les régions du pays. Nous ne pouvons changer le monde que si nous sommes solidaires. J’ai l’intention de concentrer mes efforts pour inclure tous les membres, tous les Groupes et de toutes les Régions, dans l’avancement de l’Institut au cours des prochaines années. J'ai l'intention d'être autant à la disposition des membres à l'extérieur de la RCN que je le serai à ceux de la région de la capitale. Je vais commenter tout et toutes les actions contre nos membres dans les médias et les forums disponibles. Je vais faire pression sur vos députés et autres élus pour faire avancer nos objectifs communs. Je vais relever tous les défis pour nos membres, peu importe la taille du groupe concerné. Je serai là pour vous!

Communication et lobbying

En tant que syndicat de professionnels, nous sommes dans une position unique pour impliquer nos membres au plus haut niveau. Par contre, année après année, nous ne rejoignons qu’une petite portion de nos membres, peu importe la diligence de nos efforts. Nous devons faire mieux. Nous devons approcher nos membres de façon plus dynamique. Nous devons saisir toutes les occasions de les aider à faire avancer leurs intérêts pour le bien collectif. Nous devons impliquer nos membres sur tous les fronts. Nous devons voter davantage, consulter davantage, et faire pression de façon active pour les problématiques qui sont importantes pour nos membres, nos patrons... VOUS.

Réorganisation des responsabilités

Le gouvernement fédéral s’oriente de plus en plus vers des initiatives horizontales afin de satisfaire ses contraintes budgétaires. Plusieurs plans sont en marche afin de partager les services d’entreprise et de réaligner les ministères et agences pour faire davantage avec moins de ressources. La création de Services partagés Canada est un excellent exemple. La répartition actuelle des responsabilités à l’Institut ne répond pas aux besoins de la consultation qui dépassent les frontières des ministères et agences. Afin de nous assurer que nous utilisons une approche collective face à ces initiatives, nous devons utiliser une approche novatrice face à notre implication.

À cette fin, j’ai l’intention de proposer une répartition des responsabilités qui représentera mieux la nouvelle façon d’opérer du gouvernement et qui mettra en évidence les aptitudes et habilités individuelles des officiers élus de l’Institut et de ses représentants. Les responsabilités seront assignées aux membres du Conseil d’administration par dossier ou par centre d’intérêt qui sont important aux yeux de nos membres. Un mécanisme de partage de l’information et la communication entres nous sera une priorité afin que rien ne nous échappe. Ainsi, nous nous assurons que tout et chacun est impliqué au sein de notre organisation et que chacun puisse contribuer aux situations qui nous tiennent à cœur, comme fonctionnaire fédéral et comme citoyen canadien. Avec les ressources adéquates, la direction et le support nécessaire, il n’y a pas de doute que nous pouvons accomplir tous ensemble de grandes choses.

Soutien aux délégués et planification de succession

Les délégués syndicaux et les activistes sont le moteur de notre syndicat. Sans eux, nous sommes invisibles dans les milieux de travail, là où nos membres en ont le plus besoin. L’Institut a toujours offert une formation obligatoire à tous les délégués, et cette formation nous donne la base de nos responsabilités comme représentants syndicaux. Nous pourrions, toutefois, en faire beaucoup plus pour appuyer nos délégués. Les délégués ont besoin d’outils, de conseils, de formation continue, de fonds, et d’accès régulier et direct aux agents de relations de travail des bureaux régionaux. Nous avons besoin d’un plan pour impliquer les délégués progressivement et pour leur offrir un programme de mentorat jusqu’à ce qu’ils soient à l’aise et productifs dans tous les aspects de leurs fonctions. Nous devons recruter activement de nouveaux délégués afin d’assurer la diversité et la représentativité, et nous devons trouver des moyens de retenir nos délégués productifs plus longtemps.

Pour ce faire, nous devons améliorer notre soutien des délégués en milieu de travail, et nous devons protéger les droits et la carrière des membres qui ont placé l’activité syndicale et la justice sociale au-dessus de leurs propres aspirations. Nous devons fournir des avenues directes et fiables aux délégués lorsqu’ils ont besoin de l’appui financier, moral ou juridique de l’Institut. Par-dessus tout, nous devons être solidaires face à l’employeur afin de nous assurer que les droits de nos membres ne sont pas négligés.

Il est temps de rendre l’Institut à ses propriétaires légitimes… VOUS, les membres. Ma vision de l’avenir est celle d’un syndicat plus inclusif, transparent et imputable devant ses membres. J’espère sincèrement que vous vous joindrez à moi dans l’esprit véritable du syndicalisme pour notre avenir à tous.




    


  Mis à jour: 2013-10-02